Florence Holidays ! And its history !

Je reviens pour un nouvel article, et cette fois, je vais vous parler de mes supers vacances d’été à Florence avec mon papa! Oui je sais…. je voyage beaucoup en famille. Mais c’est génial !

Hein!? Comment!? Mais non je ne suis pas du tout en retard sur cet article. 7 mois c’est simplement…. bon je n’ai pas de mot pour cela, mais, en tous les cas, un article sur un pays que j’apprécie particulièrement et sur une magnifique ville telle que Florence n’arrive jamais en retard.

Qui sait!? Cela pourrait peut-être vous donner des idées de destinations estivales, ou tout simplement pour un petit break, histoire de se changer les idées et de laisser derrière vous les problèmes de boulot, de transports en communs, de famille et j’en passe!

Si vous appréciez l’architecture italienne, la culture de ce pays et les pastas, je vous conseille de vous rendre dans la ville qui fut, durant cinq années, au XIXe siècle, la capitale de l’Italie, et le berceau de la Renaissance.

La Toscane est une région vraiment magnifique de l’Italie. Forte de culture et de tradition, vous y découvrirez des monuments d’une richesse culturelle remarquable.

 

Cette ville incroyable a été fondé durant l’époque romaine, en 59 avant J.C, et avait pour nom, à cette époque, Florentia. Elle n’a pas toujours connu cette gloire architecturale, et n’avait pas cet essor économique, qu’elle a actuellement, à sa création.

En effet, elle ne se développera, économiquement et artistiquement, que plusieurs siècles plus tard, aux alentours du XIIe siècle. Et connaîtra, durant une longue période, énormément de bouleversements économiques et politiques.

La commune Italienne, appelée à l’époque Fiorenza, ne verra le jour qu’environ un siècle après la ville de Pise.

Partage de pouvoirs entre les nobles. Bataille entre les gibelins et les guelfes (factions médiévales s’opposant militairement) afin d’acquérir le pouvoir. Création de la seigneurie dirigée par des prieurs. Création du Florin; monnaie moyenâgeuse ayant permis le développement de la ville et de sa montée en puissance dans l’Europe. Faillite. Peste noire, disséminant la moitié de la population Florentine. Altercation entre plusieurs clans afin de savoir qui sera au pouvoir. Les Médicis, famille patricienne de Florence dont la puissance économique est sans pareille, prendra les reines de la ville en 1434. Levée des impôts.

Tous ces développements, toutes ces batailles et acquisitions de pouvoir, permettront le développement de la ville, qui deviendra alors, en 1569, la capitale du grand-duché de Toscane, ancien État européen, devenant ensuite le chef-lieu de l’Arno, ancien département français, allant jusqu’au déclin progressif de jusqu’à environ la moitié du XIXe siècle, où elle deviendra ensuite la capitale Italienne durant cinq année, perdant son statut au profit de la ville de Rome qui deviendra alors capitale du royaume Florentin jusqu’à aujourd’hui.

 

C’est donc, vous l’aurez compris, une ville qui aura vécue beaucoup de batailles de pouvoir, qui aura également été dans le déclin à de nombreuses reprises, mais qui aura toujours réussi à se relever et à donner toute la puissance artistique à la ville que l’on connaît aujourd’hui. La famille des Médicis aura été un tremplin économique, avec une dizaine de filiales bancaires  dans toute l’Italie, et artistique, ayant apportée à Florence et à l’Italie richesse architecturale et prospérité au peuple qui aura une grande confiance en certaines personnes de la famille.

Vous vous souviendrez surement de quelques noms importants des Médicis dans l’histoire de l’Italie mais également de France. Avec Laurent le Magnifique; dirigeant de la République Florentine durant la Renaissance, Cosme 1er de Médicis; duc de Florence et grand-duc de Toscane, Alexandre de Médicis, duc de Florence et dernier descendant de la lignée de la branche principale des Médicis, François Ier; fils de Cosme Ier, ayant permis de grandes découvertes dans le domaine de la céramique et ayant permis au Toscan de devenir le modèle de langue nationale.

Avant de passer aux femmes de la famille Médicis qui auront jouer un rôle dans le royaume de France, je veux simplement vous citer Anne-Marie-Louise, qui fut la dernière survivante de sa lignée. C’est grâce à elle que nous pouvons encore découvrir autant de richesse de la famille des Médicis à Florence. En effet, elle léguera, à sa mort, en 1743, toute la richesse familiale à l’État toscan, mais à la seule condition que tout reste à Florence et ne quitte jamais la ville mais également que toutes les collections soient mises à disposition du public. Elle aura donc, à sa manière, joué un grand rôle dans la conservation de son héritage et dans le futur de la ville de Florence.

 

On se souviendra bien évidemment de Marie de Médicis; fille de François Ier, qui épousa Henri IV, qui devait alors épouser Marguerite; fille de Catherine de Médicis. Elle fut couronnée Reine de France et assura la régence au nom de son fils Louis XIII après le décès de son mari.

Et on se rappellera bien évidemment de Catherine de Médicis, née avant Marie de Médicis, mais ayant eu un plus grand impact dans l’histoire de France, c’est pourquoi j’en parle en dernier.

Reine de France et pas des moindres, mariée à Henri II, devenu Roi de France après le décès de son père; le dauphin François Ier en 1547. Elle fut le tremplin de la bonne entente entre les royaumes d’Italie et de France, car on n’oubliera pas la guerre de 100 ans qui a fait rage entre l’Espagne, la France et l’Angleterre.  Elle est également connue pour avoir été la mère de trois grands rois de France; François II, Charles IX et Henri III. Mais Catherine de Médicis ne fut pas seulement connue pour être la mère de plusieurs rois de France ou pour avoir été elle-même Reine de France. On la connait aujourd’hui, et notamment dans le monde du Luxe, que ce soit en joaillerie, en mode, ou en art de la table, pour avoir amené, ce qu’on appelle aujourd’hui, « le luxe à la française ». En venant s’installer en France, elle apportera avec elle un joaillier, très réputé en Italie, des cuisiniers italiens, des Hauts parfumeurs, dont son parfumeur personnel Renato Bianco qui ouvrira une boutique sur le Pont-au-Change à Paris. Mais elle apportera également à la France une richesse artistique en finançant des artistes.

Elle aura permis la création de l’héritage du luxe français, avec la création du code Henri III, qui est aujourd’hui, ce qu’on appelle, les codes du Luxe, permettant, à l’époque, d’apprendre au peuple comment se tenir, sept jours sur sept, en présence du roi. Cela permettra au roi d’avoir une certaine autorité envers son peuple; chose qu’il n’avait pas avant la création du code.

Sans elle, il n’y aurait pas eu les couverts que l’on trouve à notre table aujourd’hui. En effet, apportant l’utilisation de la fourchette, Catherine de Médicis change complètement la bienséance à table et apportera alors, à la France, « l’art de la table ». Il n’y aurait pas eu l’accommodement des vins; c’est-à-dire l’harmonie qu’il peut y avoir en associant correctement le vin au plat. Sans elle, la gastronomie française ne serait pas, du moins en partie, ce qu’elle est aujourd’hui. En effet, les délicieux macarons et ganaches français que le monde entier nous raffole, ne serait pas présent aujourd’hui, si Catherine de Médicis ne les avait pas apporté lors de son règne à la cour de France.

Elle fera également connaître à la cour de France énormément de légumes, tels les petits pois, les artichauts, les brocolis et j’en passe. C’est également Catherine de Médicis qui imposera aux femmes, à la cour de France, le port du corset ainsi que du caleçon pour les ballades à cheval; elle-même montant en amazone.

L’art des bouquets. La mode changera considérablement à la cour de France. Effectivement, elle apportera d’Italie, de nombreuses modes, dont celles du ruché et de la guimpe, corsage remontant jusqu’en haut du cou.

On pourrait faire le tour indéfiniment de ce qu’elle aura apporté à la culture française.

 

Vous le comprenez, je suis fascinée par la maison des Médicis, leur histoire, leur villas, et surtout par les deux femmes Médicis qui furent couronnées Reine de France.

Je vous conseille d’aller visiter leurs villas. Elles sont disséminées un peu partout dans la ville de Florence, qui était leur chef-lieu familial. Attention par contre, elles sont relativement loin du centre de la ville, il vous faudra alors emprunter des bus pour vous y rendre et avoir un bon cardio et des jambes bien musclées, car pour y accéder ça grimpe pas mal! J’ai tout de même était un peu déçue du peu de contenu de mobilier et d’histoire dans certaines villas; une étant, aujourd’hui, utilisée comme immeuble pour le conseil municipal de la ville.

 

Ce qui m’a plus, c’est de pouvoir faire toute la ville à pied. Il est vrai, que mine de rien, on marche beaucoup, mais cela fait tellement de bien de ne pas être obligé de prendre les transports en commun; moi qui les utilise tous les jours. On a vraiment l’impression de découvrir la ville comme de vrais citadins Italiens, et à force, je dois avouer que je suis devenue plutôt experte pour retrouver mon chemin !

Cependant, au niveau de la culture culinaire, ne vous attendez pas à des chefs d’oeuvre. J’ai effectivement était légèrement déçue de la qualité des plats, et nous avons pourtant testé un restaurant différent tous les soirs lors de notre séjour de 5 jours. Je n’ai pas été déçu de tous, je dois l’avouer. Il y en a deux qui été plutôt bien, dont un, où nous avons très bien mangé (je vous mettrai l’adresse un peu plus tard si je la retrouve) et où les serveurs étaient sympathiques. Je dois tout de même mettre un petit bémol sur leur dessert. Le tiramisu que j’avais demandé, et qui était le dernier, avait un moustique coincé dans la crème mascarpone. J’ai pris un autre dessert et je n’ai pas fait d’esclandre mais c’est vrai que cela m’a un peu refroidi. Leurs desserts sont faits un peu en avance et mis en vitrine réfrigérée et le moustique a dû avoir envie d’une petite douceur haha ! La plupart des restaurants présentent les mêmes cartes, vous avez donc vite fait le tour de ce qui peut être proposé.

J’ai failli oublier de vous parler d’un endroit, juste génial ! Au détour d’une ruelle, en marchant pour retourner à l’hôtel, le premier jour de notre séjour, nous avons découvert un hangar qui ne paye pas de mine de premier abord, mais, une fois à l’intérieur est juste sublime.

Le Mercato Central est, comme son nom l’indique, un marché avec de nombreux stands. Vous pourrez vous nourrir, avec un large choix de nourritures, qui ont toutes l’air plus délicieuses les unes que les autres. Vous pourrez également vous désaltérer, plusieurs stands sont présents et notamment quelques bars à vin. Vous pourrez aussi prendre des cours de cuisine et goûter la nourriture d’étudiants en cuisine. Le plus de cet endroit, c’est les tables communes mis à disposition dans le centre du marché, vous permettant de déguster vos mets à plusieurs et d’y faire, pourquoi pas, de nouvelles connaissances. Il y avait d’ailleurs beaucoup de familles françaises. Je serai toujours étonnée du nombre de français que j’ai pu croisé au cours de mes voyages. Je n’en ai pas fait un nombre incalculable non plus, mais depuis quelques années, j’ai tout de même fait quelques petits voyages. Certes pas dans de grands pays internationaux, ce qui fait que l’on peut croiser plus de français, mais je suis certaine que même en partant au Japon, en Australie ou aux États-Unis par exemple, j’en croiserai pas mal !

 

Maintenant, passons à quelques photos de mon séjour à Florence, ou Firenze comme dirait les Italiens ! Ne vous étonnez pas du ciel gris, on a pas trop eu de chance niveau temps, on a eu pas mal de pluie sur la fin du séjour !

 

LET’S GO !

 

Hôtel Cellai 4* – Florence

 

Piazza del Duomo – Cathédrale Santa Maria del Fior

 

img_9603
Cloche du Campanile de Giotto

 

Vue panoramique de la Piazza del Duomo et de Florence

 

Église de Santa Croce

 

Vue panoramique de Florence de la Place San Niccolò

 

Ponte Vecchio – Florence

 

Castello – Villa Medici Petraia

 

Jardin à côté de la Piazza de Michelangelo

 

Restaurant dans une petite ruelle Florentine

 

Mercato Central – Florence

 

Piazza Duomo

 

img_0164
Petite ruelle de Florence

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s