Laisse tomber la neige de Cécile Chomin

« Le jour où tout a commencé ? Celui où je me suis embourbée dans la neige, en pleine nuit, à 600 km de Paris, après avoir été plaquée devant l’autel. La Reine des neiges, c’était moi, version robe en lambeaux et pieds gelés. C’est là que j’ai cru voir un grizzly. Un plantigrade genre Chabal, debout sur ses pattes arrière et plein de poils, qui a rugi :  » Qu’est-ce que vous faites sur ma propriété? « . Hourra ! il y avait un habitant dans ce coin perdu. J’ai avisé la propriété : en fait, c’était un vieux chalet. Mais si je ne voulais pas mourir de froid, j’avais intérêt à convaincre l’autochtone de m’héberger pour la nuit… »

 

Une envie de partir à la montagne, de vous plonger dans une romance de Noël digne du XXIème siècle, de vous changer les idées en vous laissant embarqué dans une aventure trépidante et une rencontre digne d’un match de boxe, de croire de nouveau au coup de foudre et de lire une romance où le gnangnan n’est pas d’usage mais où les personnages principaux n’ont pas peur de se rentrer dedans, je vous conseille alors de foncer vous procurer le dernier livre de Cécile Chomin!

J’avais déjà lu la trilogie Hot Love de Cécile Chomin, que j’avais beaucoup apprécié et j’ai eu la chance de recevoir son dernier livre; Laisse tomber la neige.

 

En ce mois de décembre je me suis vraiment plonger dans les romances de Noël (oui je sais,  nous sommes maintenant en janvier, je n’ai pas remonté le temps haha, mais j’avais commencé à écrire l’article dès lors que j’ai eu fini de le lire avant Noël. L temps m’ayant manqué pour le finir, et bien, je le fais maintenant). J’avais envie d’un peu de changement, d’histoires alliant la magie de Noël et les rencontres fortuites de personnages durant cette période.

Je fut agréablement surprise par cette New Romance. Non pas que je ne croyais pas au talent d’écriture de Cécile Chomin, mais j’en avais un peu marre des histoires où le héros masculin, qui est censé être charismatique, énigmatique, vous poussant dans vos retranchement et ne se laissant pas faire, devient, tout d’un coup, une fois LA fille rencontrée, un mec tout doux, beaucoup trop minaudier envers elle, qui devient tout simplement beaucoup trop minet. Même si on aime croire à l’homme qui changera pour nous, qui sera aux petits soins, et qui nous aimera inconditionnellement, finalement on a aussi besoin d’un homme charismatique, qui prend des décisions, qui sera hardant et passionné. Et bien, dans cette histoire, on y est pas du tout!

 

On commence tout d’abord par une rencontre accrochante, percutante, brutale même avec deux personnages au caractère bien trempé, qui n’ont pas peur de dire ce qu’ils pensent, et qui se lancent des piques à tout bout de champs.

Au fur et à mesure du déroulement de leur histoire, ils vont apprendre à se connaître mais ne vont pas pour autant changer. Ils vont se détester, puis être attiré l’un par l’autre, pour enfin se rendre compte qu’ils éprouvent un peu plus qu’une attirance physique. Ils se découvrent de nombreux points communs et vont travailler main dans la main tout au long d’un séjour plein de découvertes, de conscience de soi, de reprise en main de leur vie et de rencontres.

 

tempimageforsave-3

Mes impressions

Que dire de ce roman à part que ce fut un réel plaisir de le lire. Je l’avais depuis 1 mois et demi dans ma bibliothèque mais ayant été fort malade j’ai eu du mal à me remettre à la lecture.

Je n’ai pas été déçue de me plonger dans cette romance de Noël.

Dès le départ on est intrigué par l’aventure dans laquelle s’est engagée le personnage principal de Claire, une fille qui a l’air d’avoir du caractère, mais qui reste toutefois assez peureuse pour certaines choses, et bien oui ça n’en reste pas moins une fille avec des sentiments et qui vient de se faire larguer le jour de son mariage par son fiancé avec qui elle était en relation depuis 5 ans. Elle décide donc d’écouter les conseils de sa sœur et de s’aventurer en montagne afin de changer d’air et d’y voir plus clair.

La rencontre a lieu à deux pas du chalet qu’à repris Hugo (le héros masculin)suite au décès de sa mère; le chalet Chez Jeanine, qui sera nommé comme cela plus tard dans le déroulement de l’histoire en hommage à sa maman.

 

J’ai apprécié la rencontre un peu brutale des deux personnages principaux, Claire la fille, comme je le disais, au caractère bien trempé et qui ne démérite pas dans sa façon d’aider les autres et Hugo, l’ancien hockeyeur professionnel déchu, renfermé sur lui-même et grognant comme un ours, mais avec, dans le fond, une sincérité et une vulnérabilité adorable. On ne tombe pas dans le cliché de coup de foudre dès la première minute mais au contraire dans des sentiments qui vont apparaître pas après pas, lorsqu’ils vont commencer à se découvrir, à se connaître, à se trouver des points communs. Et il est vrai que leurs petites escapades érotique n’y est pas pour rien. Celles-ci sont d’ailleurs décrites sans tomber dans des scènes trop intenses, trop précises, ou bien un peu trop dans le récit des romans BDSM, ce dans quoi beaucoup d’auteurs de romance commencent à tomber. Je ne dis pas que je n’apprécie pas les romans tels que ça, j’en ai au contraire pas mal dans ma bibliothèque, mais j’aime que dans une romance de Noël on reste dans un esprit relativement doux et pas trop salé, malgré le fait qu’il faut qu’il y en est quand même afin de donner un peu de croustillant et de peps à la romance.

Le fait qu’il soit tous les deux presque cloîtré dans un chalet en pleine montagne donne du caractère à l’histoire et aux personnages qui n’ont pas trop le choix de devoir cohabiter. On pourrait dire qu’Hugo aurait eu le choix de ne pas accepter de l’héberger mais c’est à cela qu’on voit que malgré son côté homme des cavernes, et ours en hibernation, l’histoire de la femme quitté le jour de son mariage et bien que blessée dans son orgueil et dans son cœur a su garder son caractère de tigresse, l’a tout de même touché. On sent également, et on s’en apercevra progressivement, qu’il n’avait tout simplement pas envie d’être seul et avait besoin de quelqu’un pour remettre un peu d’ordre dans sa vie et dans ses idées.

Ce qui fut également le cas de Claire. Ce n’est pas facile de voir sa vie, ses convictions et ce que l’on croyait être du concret être ruiné en une journée et devoir ainsi se poser des questions sur qui on est, sur ce que l’on veut réellement dans la vie et ce qu’on est finalement prêt à faire pour l’obtenir. Et son caractère donne du courage à toutes celles qui lisent cette romance. On garde espoir sur nos vies, on pense autrement grâce à elle, on se pose des questions sur ce que l’on souhaite et ce dont on a envie, tout comme elle, d’avancer dans notre vie et de prendre les bonnes décisons pour notre propre bien. C’est une héroïne des temps modernes, à laquelle on peut se référencer.

 

Et puis cette romance était rafraîchissante, car comme je vous l’ai dis, j’en ai un peu marre des personnages principaux masculins; le « héros » de l’histoire, qui en deux secondes, tombe raide dingue amoureux de la fille simple et on ne peut plus quelconque, et devient alors un peu trop chamallow, trop guilleret et gentil, ce qui nous fait perdre le côté un peu brutal, aguicheur, énigmatique au départ de la rencontre.

 

L’histoire se déroulant dans un chalet m’a plu, c’est une ambiance que j’apprécie, le bois, la montagne, la neige et cela rentre bien dans la thématique de Noël et de ce que j’aime durant cette période. Claire voulant aider Hugo dans la remise en valeur du chalet de sa mère, afin de pouvoir y accueillir des familles, des amis, des amoureux, change un peu de ce que l’on peut voir en tant normal dans les romances. L’héroïne évolue dans un monde qu’elle ne connait pas et qui va lui être bénéfique quant à sa reconstruction sentimentale, tout autant que pour Hugo. Le côté pétillant de Claire et qui reste positive malgré tout est vraiment appréciable.

 

Pour ce qui est des personnages secondaires, je dois dire que pour une fois je n’ai pas été trop déçus, ou en manque d’informations. Ils sont assez bien décrit, on apprend quand même pas mal de choses sur leur histoire, leur passé commun, et notamment l’ancienne petite amie d’Hugo; Nadia, avec l’ancien geek de son lycée; Mickaël et Patrick; celui qui fut comme un deuxième père pour lui, le sien était décédé lorsqu’il était adolescent et en carrière professionnelle aux Etats-Unis en tant que hockeyeur. Je suis cependant un peu déçue qu’on en apprenne pas plus sur sa mère Jeanine, qui avait l’air d’avoir un sacré caractère. Mais également sur la soeur de Claire; Sophie, qui a l’air très présente dans sa vie et qui l’a aidé à s’échapper après l’échec de son mariage, et sur son ex-fiancé, qui avait tout l’air d’un mec pas du tout fiable et pour le coup relativement idiot puisqu’il n’a pas eu le courage de lui dire que ça n’allait plus entre eux avant leur mariage, ce qui a mené à un désastre.

 

Maintenant, il y a quand même quelques petites choses qui m’ont embêté dans cette histoire et principalement sur le fait que Noël n’est pas assez décrit dans cette romance, ce qui est dommage pour un livre qui donné l’air d’être sur la thématique de Noël.

La fin de la romance est plutôt bien, car même si on a loupé un an, et qu’on ne sait pas ce qu’il s’est passé une fois qu’ils se soient séparés, on ne manque pas grand chose dans le sens où ils sont retournés à leur vie chacun de leur côté, et ont décidé de changer les choses afin de se sentir mieux et plus épanouis. Ce qui est cependant regrettable et dommage pour moi, c’est d’avoir passé aussi vite les retrouvailles de Claire et d’Hugo après un an sans se voir. Cela a apporté un manque, en tout cas pour ma part, d’émotions et j’ai eu l’impression de perdre des moments précieux de l’histoire.

Même si on se doutait de la fin, je dois dire que je suis contente, car je la redoutai. Ben oui vous savez! Le fait qu’elle puisse rester à Paris et que leur histoire d’amour et leur rencontre n’avait simplement existé que pour leur faire comprendre certaines choses sur leur vie et leur permettre de savoir ce dont ils avaient envie pour avancer. Et oui, je suis une grande romantique dans l’âme! Et même si la « story’s ending » peut paraître banal et que je l’avoue, parfois, ça a tendance à m’agacer quand c’est trop facile et que c’est ce à quoi on s’attendait, et bien j’aime beaucoup trop les happy endings pour ne pas avoir apprécier cette fin. I know! Je suis illogique parfois mais c’est ce qui fait son charme haha!

 

Enfin, vous l’aurez compris, je vous conseille fortement, si vous avez envie de vous plonger dans une New Romance pleine de peps avec des personnages aux caractères bien trempés, d’aller vous procurer la nouvelle romance de Cécile Chemin! Et pour ceux qui apprécient les romances de Noël, c’est un plus. On a beau être en janvier, pour moi, cela reste encore une période de fête et de magie.

Je suis vraiment contente qu’on m’est permis de découvrir encore une nouvelle facette de l’écriture de Cécile Chemin en m’envoyant « Laisse tomber la neige« .

Alors, préparez-vous une bonne boisson chaude, un plaid tout doux et à vos pages mes petits capricieux.

tempImageForSave.jpg

 

Fichier 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s