Noël Toi & Moi de Gwen Delmas

Résumé :

« Noël… La famille, le réveillon, les cadeaux… Personne ne hait Noël. Personne ?
Personne sauf peut-être Héloïse, perdue dans les grands magasins à la recherche de l’introuvable cadeau parfait pour sa sœur parfaite.
Personne sauf peut-être Alexandre, invité de force au réveillon de son patron…
Dans la cohue des préparatifs, Héloïse et Alexandre vont se croiser, se séduire et se lancer un improbable défi.
L’occasion de s’offrir une parenthèse enchantée, sensuelle et sans conséquences.
Sans conséquences… vraiment ? »

 

1787540A-32BC-41B0-863C-7ACB30205A86

 

Quoi de mieux qu’une bonne romance de Noël accompagnée d’un bon chocolat chaud, d’un GingerBread Latte de chez Starbucks dont tout le monde raffole ou d’un thé de Noël, avec un bon pain d’épice artisanal, pour bien démarrer ce mois de Décembre!?

J’ai découvert aux alentours d’allées d’innombrables livres, la romance 2018, de Gwen Delmas, pour les fêtes de fin d’année; Noël Toi & Moi.

On y découvre l’histoire d’Héloïse et d’Alexandre qui se rencontrent dans les allées des Grands Magasins Parisiens, quelques jours avant les fêtes de Noël.

Alexandre tombe sous le charme d’Héloïse, une fille au fort caractère, ne mâchant pas ses mots et faisant selon ses bons souhaits. Alors qu’elle commence à se disputer avec une cliente qui prend un peu trop ses aises, Alexandre se dit que cette fille à la chevelure flamboyante a quelque chose de spécial, d’atypique, et c’est presque le coup de foudre pour lui. Il se l’imagine en Merida, princesse Disney (et oui on a là un héro de romance pas comme les autres qui connait sur le bout des doigts les Disney, nièces et neveux obligent), la rebelle au caractère bien prenant mais au cœur touchant, car il a su, dès le départ, déceler chez elle une âme touchante et tourmentée qu’elle ne cesse de cacher.

Il décide donc de l’aborder et de lui proposer d’aller boire un café afin de sortir de cette cohue des grands magasins durant les périodes de fête.

Comme à son habitude, Héloïse ne se laisse pas amadouer facilement, réfractaire à l’amour suite à une déception amoureuse, elle n’a pas l’intention de tomber sous le charme de ce beau mec, à l’allure très soigné, et qui se rapproche un peu trop d’elle.

Il la taquine, elle réplique, et décide de se prendre au jeu de la séduction. Après une journée à traquer les parfaits cadeaux pour sa famille, elle se dit qu’elle mérite bien un peu de bons temps.

Ils finissent par se découvrir des points communs quant à leur quête du parfait cadeau, une quête qui semble impossible au vu de la personne à qui il est à offrir. En effet, elle, a besoin de trouver le cadeau magnifique, élégant et idéal pour sa sœur parfaite jusqu’aux bouts des ongles, et lui, a besoin de trouver également un cadeau plus que satisfaisant pour sa « non future fiancée », qui est la fille de son patron et qui croit pertinemment qu’Alexandre est son fiancé car il a été obligé de l’accompagner à certaines soirées de l’entreprise.

Héloïse doit, comme tous les ans, passer les fêtes de Noël avec son père, sa mère et sa sœur. Mère qui n’a jamais voulu d’elle depuis sa naissance, sœur qui pense que sa petite sœur n’est qu’une fille sans tacts, dépravée et à l’allure déluré et sans élégance, et un père avec qui elle est très proche, travaillant pour sa société tout comme sa sœur mais qui la croit tellement forte qu’il ne prend jamais son parti dans les querelles familiales. Elle est, au final, le vilain petit canard de la famille.

Alexandre est, quant à lui, invité par son patron pour Noël. Offre qu’il ne peut décliner car il lui a laissé une chance de faire ses preuves dans la société, mais ne compte tout de même pas se laisser faire quant à sa « non relation » avec la fille de son patron et compte bien leur faire savoir, lors de cette soirée, qu’il ne se passera jamais rien entre eux deux.

L’idée leur vient alors, après leur conversation, de choisir le cadeau de l’un et de l’autre pour la fameuse fille parfaite que chacun doit satisfaire.

Au détour de ce jeu, la séduction est encore plus forte, et tous deux se laissent tenter par leur attirance physique par une relation d’un soir.

Mais aucun d’eux ne sait ce qui les attend fasse à cet imprévu! Ce qu’ils pensaient tout deux comme un bons moments à passer fasse à une rencontre impromptue et inattendue, va t-il finalement se transformer en quelque chose de beaucoup plus profond?

 

21698D77-4D7C-4920-BF82-113447218015

 

Mes Impressions :

Je ne dis jamais non à une histoire sur la période de Noël. Celle-ci étant ma fête préférée de l’année, n’en incombe aux innombrables décorations dans ma maison, je ne pouvais pas passer à côté de cette romance!

On se retrouve dès le départ plongé dans l’esprit de Noël, avec la description des allées parisiennes décorées pour l’occasion, l’affolement dans les grands magasins des personnes qui recherche le cadeau de dernière minute, la neige qui tombe sur les pavés parisiens, même si il est vrai que cela arrive assez rarement depuis de nombreuses années. On ressent bien la magie des fêtes.

On rentre de nouveau dans une histoire plutôt banale, dans un premier temps, avec la rencontre entre deux personnes, qui sont instinctivement attirés l’un par l’autre et qui vont finir par se rendre compte qu’ils étaient fait pour être ensemble. Classique donc! Il n’y a pas vraiment d’intrigue de ce côté là!

Mais ce qui m’a plus dans cette histoire, c’est le fait qu’aucun des deux, ne réalise qu’ils recherchent un cadeau pour la même personne, qu’ils sont liés depuis un moment sans même s’en rendre compte, de part la proximité de leur travail, car ils travaillent ensembles mais ne le savent pas, de part leur passion pour l’Écosse et que chacun a des plaies à panser.

J’ai beaucoup aimé le thème autour de la quête des cadeaux, même si je trouve qu’elle passe tout même un peu à la trappe, l’histoire se focalisant plus sur leur passion et la découverte de leurs points communs plutôt que sur le thème principal du livre.

C’est encore une histoire à deux voix, on a donc a chaque chapitre un changement de narrateur. Comme je vous l’ai déjà dit lors de mon précédent article sur le roman de Morgane Moncomble, ce n’est pas forcément ce que je préfère mais l’histoire est bien raconté et fluide, on ne loupe donc pas de moments importants et cela donne du caractère à la romance.

Les personnages sont tout de mêmes attachants, avec une jeune femme qui paraît tellement sure d’elle, mais qui cache un passé et une enfance assez dure avec une relation mère/fille pleine de reproche et de méchanceté, une déception amoureuse qui a laissé plus de traces qu’elle ne veut bien le montrer et qui finit par se dissimuler derrière son travail afin de ne rien ressentir de concrets et de ne pas souffrir. Héloïse a un caractère assez versatile de part justement ses faiblesses mais sait rester fraîche et pétillante malgré cela. Alexandre, quant à lui, paraît être le gendre idéal mais a tout de même un caractère assumé, et a su me séduire de part sa bonne humeur, sa relation avec sa famille, son côté enfantin avec sa connaissance des Disney, mais son caractère n’est pas assez développé à mon goût et je le trouve, comme dans beaucoup de romance d’aujourd’hui, assez prévisible et trop gnangnan dans sa façon d’être avec Héloïse. Effectivement, dès le début il sait que c’est la femme de sa vie mais la laisse découvrir ses sentiments sans trop la pousser, il veut à tout prix la protéger alors qu’il ne la connait à peine. Il est vrai que je commence à avoir du mal avec ce côté là dans les romances, des bad boys qui n’en sont pas vraiment et qui au fond ne sont que cœur d’artichaut.

Mon avis sur les personnages secondaires est mitigés. Je trouve qu’il y a trop de relations mère/fille chaotiques dans les romances. Malgré les efforts d’Héloïse et la mise à nu de ses sentiments envers sa mère, celle-ci reste de marbre quasiment jusqu’à la dernière page et j’ai trouvé ça assez déplaisant. Ce que l’on recherche dans la magie de Noël c’est justement ses moments magiques où la famille finit par se réunir et se pardonner, même si je ne dis pas que cela doit se faire tout de suite, cela serait trop facile, mais c’est un côté qui m’a un peu dérangé. Son père qui paraît pourtant un homme bien ne fait rien pour arranger les choses et je ne parle même pas du caractère exécrable de sa peste de sœur, qui pense que tout lui est du, et que personne ne lui arrive à la cheville. Du côté de la famille d’Alexandre ils sont relativement sympathiques avec un caractère joviale et chacun se soutien. Mais c’est toujours assez ressemblant, on retrouve assez souvent une famille qui d’un côté se déchire et de l’autre la famille aimante.

Mais j’ai tout de même aimé l’esprit de Noël qui règne sur cette romance, et le fait que quoiqu’il arrive, la magie de Noël finit toujours par opérer, en tout cas dans la plupart des cas. Grâce à l’écriture de Gwen Delmas, j’ai réussi à ressentir l’excitation de Noël au réveillon qui arrive et à l’ouverture des cadeaux.

Vous l’aurez compris, dans l’ensemble j’ai beaucoup apprécié ce livre et j’ai aimé découvrir la plume de Gwen Delmas, qui fut une jolie découverte!

 

Fichier 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s